Petits changements pour maxi effets

Arrêter de fumer, perdre du poids, réduire la consommation d’alcool … Ce ne sont pas des pistes pour aller mieux que nous nous fixons, mais de véritables interdictions dont nous devons compenser le manque qui fait bien rapidement oublier le but de ce sacrifice : aller mieux. Alors pour vous aider à redresser la barre petit à petit au lieu de braquer d’un seul coup, voici 7 bonnes habitudes à prendre.

Se mettre aux huiles essentielles

Phénomène de mode ou véritables alliées de votre bien être, chacun y trouve ce qu’il y cherche et c’est bien là la plus grande qualité des huiles essentielles. Aujourd’hui, l’offre est large et il ne vous sera pas difficile de trouver votre bonheur. 

Que ce soit pour soigner des petits maux (rhume en hiver, douleurs musculaires, crampes menstruelles…) ou simplement pour rééquilibrer son humeur (certaines huiles sont apaisantes, stimulantes, permettent de lutter contre la déprime passagère, le manque de confiance en soi…), les huiles essentielles ne peuvent que vous faire du bien. Le seul prérequis avant de vous lancer ? Vous assurer que vous n’y êtes pas allergique !

Commencer la méditation

Aligner ses chakras, rééquilibrer votre balance intérieure, vous détendre pour ne pas exploser votre ordinateur … La méditation, tout le monde y arrive par un chemin différent, mais une chose est sûre : de plus en plus de personnes y trouvent une vraie source d’apaisement. Excellente pour calmer ses tensions, éclaircir ses idées, prendre du recul sur certaines situations et retrouver confiance en soi, la méditation est la pratique dont tout le monde devrait profiter : ça ne coûte rien d’essayer, à peine 10mn par jour pendant quelques semaines pour en constater les bénéfices. 

Comment commencer ? Taper méditation sur votre moteur de recherche, et vous ne devriez pas tarder à trouver votre bonheur.

Prendre soin de son microbiote intestinal

Ballonné ? fatigué ? Sans éclat ? Il faut chercher dans son microbiote la réponse à ces maux, et plus particulièrement dans l’intestin qui héberge des millions de bactéries indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Évidemment, la recherche n’est pas à prendre au pied de la lettre, et il s’agit souvent de petites attentions du quotidien qui redonneront la pêche à votre ecosystème interne : nourriture équilibrée, meilleure hygiène de vie, consommation d’aliments fermentés … Un yaourt et des haricots verts pour un meilleur transit, ce n’est pas la mer à boire !

Boire de l’eau

En parlant de boire, voici un liquide que vous pouvez consommer sans modération : l’eau. Comme dirait un grand penseur des temps modernes, « l’eau, c’est la vie et dans 30 ans il n’y en aura plus ». Jean-Claude Van Damme a-t-il raison ? Ne l’espérons pas, en revanche une chose est certaine : elle est fondamentale pour tous les processus métaboliques (digestion, circulation, élimination des toxines, absorption des nutriments, système endocrinien…). Le tarif minimum : 1,5L par jour. Pas de thé ou de jus de pomme. Non, d’eau. Le reste c’est du bonus. 

Petit combo « bien dans mon corps/bien dans ma planète », en supprimant la bouteille d’eau en plastique au profit d’une gourde réutilisable, c’est une place au paradis qui vous attend.

Prendre sa dose de lumière

Ce n’est pas un mythe et Ghetto Millionnaire dit vrai : au soleil plus rien n’est jamais pareil. Ca commence par le corps qui, exposé, synthétise facilement la sérotonine, l’hormone du bonheur. En période estivale, c’est chose aisée que de prendre son quota quotidien. En revanche, quand les jours raccourciront et que la pluie redeviendra notre meilleure amie, il ne faudra pas négliger pour autant son exposition au risque de voir son moral dégringoler.

Luminothérapie les jours de pluie, activités d’extérieures les jours de soleil, car oui, même s’il fait froid, le soleil nous permet de fixer de la vitamine D et de la sérotonine. Win-Win.

Chasser les pensées négatives

Think positive. C’est peut-être plus facile à dire qu’à faire mais grâce à un travail sur soi (comme la méditation évoquée un peu plus haut peut l’être), il n’est pas impossible de venir à bout de pensées négatives qui peuvent plomber le quotidien. Elles sont d’ailleurs loin d’être anodines : plus les idées négatives sont ressassées, plus elles persistent et s’intensifient (c’est neurologiquement prouvé), n’apportant alors rien de constructif. 

Comment limiter leur impact ? En supprimant les sources de frustrations. Oui, vous le voyez se profiler à l’horizon : adieu les réseaux sociaux qui renvoient à un idéal inaccessible. Si on se contentait de profiter de notre existence au lieu d’envier celle des autres ?

Construire les choses pas à pas

Pendant que vous tournez en rond au fond de votre lit en cherchant désespérément le sommeil, vous vous dites qu’il faut que tout change. C’est décidé, demain vous vous mettez au sport, vous changez votre alimentation, testez la méditation et allez faire vos courses dans un magasin bio. 

C’est la meilleure manière de ne tenir que 4 jours. Prenez les choses étape par étape. La première est de vous remettre gentiment au sport ? Alors vous verrez que progressivement, après votre séance, vous n’aurez pas envie d’ingurgiter un fast food plein de graisses saturées mais plutôt de capitaliser sur vos efforts en cuisinant un plat équilibré. 

Nul besoin de chambouler toute votre vie d’un seul coup, les choses doivent se faire progressivement et les étapes se succéderont une à une.